Rhabdas

Machine à compter

 

Nicolas Artavasdas de Smyrne, dit Rhabdas, vivant au 14e s. post, a édité le manuel de mathématiques du moine Maxime Planude. Dans le texte ci-dessous, il nous livre une façon originale de compter sur ses doigts jusqu’à ... 9999.

« Dans tes mains, tu retiendras les nombres de la manière suivante : dans la main gauche, les unités et les dizaines, dans la droite les centaines et les milliers ; pour les chiffres plus grands, tu les mettras par écrit sous une forme ou sous une autre, car les mains n’y suffisent pas.

En pliant le premier doigt, le petit, celui qu’on appelle myops, les quatre autres restant bien droits, tu auras dans la main gauche le nombre 1, dans la droite le nombre 1000.

En pliant ce doigt et le deuxième doigt après lui, celui qu’on appelle paramésos (à côté du doigt du milieu) ou épibate (passager), les trois autres restant droits comme nous l’avons dit, tu auras dans la main gauche le nombre 2, dans la main droite, le nombre 2000.

Ensuite, en pliant le troisième doigt, celui qu’on appelle sphakélos ou mésos (médian), tout en gardant les deux précédents comme ci-dessus, les deux autres restant bien droits, c'est-à-dire le likhanos (lécheur = index) et le pouce, tu auras dans la main gauche le nombre 3 et dans la droite le nombre 3000.

En pliant les deux doigts appelés majeur et annulaire, c'est-à-dire le 2e et le 3e, les autres restant bien droits, à savoir le pouce, l’index et le petit doigt, tu auras dans la main gauche le nombre 4, dans la droite le nombre 4000.

En pliant le troisième, le majeur, avec les quatre autres bien droits, tu auras 5 à gauche et 5000 à droite.

En pliant le deuxième, l’annulaire, les quatre autres restant droits, tu auras à gauche 6 et à droite 6000.

En pliant le premier doigt, le petit doigt, jusqu’à toucher la paume, les quatre autres restant bien droits, tu auras 7 à gauche et 7000 à droite.

En pliant à son tour le deuxième doigt, l’annulaire, de la même façon jusqu’à ce qu’il touche le creux de la main, les trois autres doigts, le 3e, le 4e et le 5e restant droits comme dit plus haut, tu auras à gauche 8 et à droite 8000.

En pliant à son tour le troisième doigt, le majeur, en gardant les deux autres, le 1er et le 2e, dans la même position, tu auras à gauche 9 et à droite 9000.

En gardant le pouce ouvert, mais non tendu complètement, juste un peu de biais, et en inclinant l’index jusqu’à toucher la première articulation du pouce, position qui rappelle la forme du sigma, les trois autres restant tendus en position naturelle et non séparés les uns des autres, mais collés ensemble, tu auras à gauche 10, et à droite 100. »

 

etc.

 

C'est-à-dire le pouce et l’index de la main gauche servent à compter les dizaines, les trois autres doigts suffisant à compter chaque fois de 1 à 9. Le pouce et l’index de la main droite comptabilisent les centaines, les trois autres doigts servant pour les milliers.

Alors à vos phalanges…

 

Date de dernière mise à jour : 08/11/2012

Bienvenue sur le site de Chaeréphon !

Καλῶς ἦλθες ἐν τῷ ἱστοχώρῳ τοῦ Χαιρεφῶντος !

poulpe.gif

Site consacré à la Grèce antique (langue, littérature, philosophie, sciences, histoire, archéologie, épigraphie, papyrologie),

au grec byzantin et au grec moderne.

×