Palindromes

Palindromes grecs

 

Anth. 16, 387 b (1-3) et c (1-8) [éd. Didot vol.2 (1888) p. 608 + 642-3]

(sine auctoris nomine)

Ἀθλήσας ἤδη πώλῳ πηδήσας ἦλθα. Combattant jadis à cheval, c'est en bondissant que je suis venu.
Ἀμήσας ἄρδην ὀροφηφόρον ἥδρασα σῆμα. Couvert de cendres, j'ai élevé un tombeau couronné d'un toit.
Ἀλύξας ὥρην ἠνεμωμένην ἤρωσα ξύλα. Réchappé de la tempête, j'ai planté des bois (des arbres).

Ces vers ont été évidemment composés avant tout pour le palindrome, et le sens en est un peu tiré par les cheveux (Didot parle de nugae). Mais on notera aussi dans ces trois phrases une certaine recherche au niveau du sens, une série de jeux de mots ou de mise en écho :
1) il vient comme il a combattu : à cheval et en bondissant (cheval peut aller avec les deux verbes) ;
2) en signe de deuil, il recouvre ses cheveux de cendres, et le tombeau d'un toit ;
3) sauvé de la tempête grâce à un navire solide [le navire est dit parfois simplement "bois", cf. Eschl. fr. 20], sauvé donc par le bois, il plante du bois.

 

Λέοντος τοῦ φιλοσόφου Καρκῖνοι

 

(palindromes de Léon le Philosophe) [v. Boissonade, Anecdota II 469]

Ἤδη μοι Διὸς ἄρα πηγὴ παρὰ σοί, Διομήδη. Près de toi, Diomède,  désormais je bois à la source de Zeus.
Νοσῶ· σύ, ὃς εἶ ἴαμα, Ἰησοῦ, σῶσον. Je suis malade ; Toi qui es guérison, Jésus, sauve-moi.
Νῷ ἐλατά, μὴ ὀνητὰ σοφὸς ἄτη νοήματα, Λέων. Laminées par l'esprit, inutiles, fléau savant que les pensées, Léon.
4   Ἱερὰ σὰ παρὰ χείλη, Ἥλιε, χαρὰ πᾶσα ῥεῖ. Sur tes lèvres saintes, Hélios, coule toute joie.
Νίψον ἀνομήματα, μὴ μόναν ὄψιν. * Lave tes péchés, pas seulement ton visage.
Νόμον, ὁ κοινός, ἔχε σὸν οἰκονόμον. Aie pour guide la loi, qui est commune (à tous).

 

Σοφὸς ἔγωγε ἤδη ὢν ἄνω, χαρᾷ τῶν ἄνω γελῶ τὰ 

κάτω λέγων· Ἄνω ταραχῶν ἂν ὦ, ἤδη ἔγωγε σοφός.
Sage et déjà dans les cieux, rempli de la joie des choses divines, je ris quant à moi des choses d'en bas et je dis : C'est dans la mesure où je suis au-dessus des troubles que je suis sage.

 

Si les palindromes 2, 4, 5 et 6 sont cohérents quant au sens, les autres sont de la même veine que ceux de 387b :

1) simple jeu de mot entre le nom grec de Zeus (Διός) et Dio-mède (il s'agirait de s. Diomède à qui est dédié un monastère de Constantinople) ;

3 et 7) une espèce de paradoxe très alexandrin, ou la réflexion critique d'un chrétien sur la philosophie païenne.

Dans le palindrome 6,  certains interprètent νόμος comme la Loi du Christ.

Ainsi les palindromes 1, 2, 3, 5, 6 et 7 sont sans doute chrétiens.

Au niveau de la langue, on note également quelques traits récents (pas avant la Septuaginta) : ἦλθα pour ἦλθον, Νόμον, ὁ κοινός pour ὃς κοινός. ἤδρασα pour ἔδρασα.

L'attribution de l'invention du palindrome à Sotadès ne repose sur aucune évidence, malgré ce qu'en dit Wiki (s.vv. Sotadès et palindrome).

* J.-L. Jullien et Alain Zalmanski me signalent que ce palindrome se trouve sur de nombreux bénitiers en France et notamment à Notre-Dame de Paris, ainsi que

À l'abbaye Saint-Mesmin de Micy ;

À l'église Saint-Martin-des-Champs de Paris ;

À l'église Saint-Pierre-de-Chaillot ;

Dans la basilique Notre-Dame-des-Victoires de Paris ;

À l'église Saint-Vincent-de-Paul de Paris.


sans oublier la mosaïque de Sainte-Sophie à Constantinople

 

 

Autres palindromes du même auteur (in: Leone ALLACCI, Excerpta varia Graecorum sophistarum & rhetorum (1641) p. 398)

   Ὦ σὸν ἄναρχε νόμον ἔχρανα νόσῳ. Ô Incréé, j'ai souillé ta loi par la maladie.
   Σοὶ τῷ φωτὶ σοφὸς ἴτω Φώτιος. Que le sage Photius aille chez toi le mortel.
   Ἴτε τάφῳ, σὺ δ' ἔδυς ὦ φατέ τι
4 ἀμῶς ἴασαι νόσον, ἴασαι σῶμα.
Allez à la tombe, et toi le renommé, tu as plongé
pour soigner la maladie d'une façon ou d'une autre, pour soigner le corps.
   Σάρκας ἅς εἷλες ἄναξ ἔσω ὡς ἔξανας ἐλιέσας ἄκρας.
   Σός εἰμι τίμιε σός.
Les chairs que tu as emportées à l'intérieur, Seigneur, comme tu les a déchirées ???
Je suis à toi, Vénérable, à toi.
   Ἀϐὰ φάγε μέγα φάϐα. L'abbé, mange une grande assiette de purée de pois !
8 Ὦ γένος ἐμὸν, ἐν ᾧ μέσον ἐγώ. Ô famille au milieu de laquelle je vis.
   Ἀναϐάσατε τὰ σάϐανα. Faites monter les draps.
   Νοσῶ σῶτερ ὑπὸ πυρετῷ σῶσον. Je souffre de fièvre, Seigneur, sauve-moi.
    Ἐρεῖς ὁ ἐν Σάμῳ Θωμᾶς νέος ἱερέ. Tu diras, Tout-puissant : le jeune Thomas à Samos.
12 Ἄναξ ἐτάκη ἅτζα ᾗ κατέξανα. Seigneur, il s'est gangrené le jarret où je me suis écorché.
    Nομικῶς ἀϐϐᾶς ἐξέλεξε Σάϐϐας ὤκιμον. L'abbé Sabbas a choisi légalement le basilic.
    Εἰπέ, σὸν αἷμα Δαμιανὸς ἔπιε. Dis : Damien a bu ton sang.
    Σοφά τε καὶ μή, γῆ μία κὲ τάφος. Sage parole ou non, il n'y a qu'une terre, et une tombe.
16 Εἶπεν ἄφρων, ὀρφανὲ πῑε. Il dit sans réfléchir : orphelin, bois.
    Εἰς ὅλα καλὸς εἶ, καλὸς εἶ. Tu es bon en tout tu es bon.
    Ὦ πόρτηε πρέδευε δέρπεη τρόπῳ. ????
    Νοτὶς ἔϐαλε, σοφὸς ἔλαϐε σῑτον. La moisissure a frappé, le sage a pris du pain.
20 Ἕλε ἐμὲ σοφέ, νέφος ἐμὲ ἕλε. Sage, prends-moi, Nuée, prends-moi.


On comprend que Planude ne les ait pas retenus ; heureusement que le 7 sauve l'ambiance ...!!!

Date de dernière mise à jour : 04/01/2022

Bienvenue sur le site de Chaeréphon !

Καλῶς ἦλθες ἐν τῷ ἱστοχώρῳ τοῦ Χαιρεφῶντος !

poulpe.gif

Site consacré à la Grèce antique (langue, littérature, philosophie, sciences, histoire, archéologie, épigraphie, papyrologie),

au grec byzantin et au grec moderne.