Inscription et statue en l'honneur de
Aurelius Philadelphus, boxeur

(Didymes - 212/c.230 apr. JC)


Éd. :

McCabe, Donald F., Didyma Inscriptions. Texts and List. «The Princeton Project on the Inscriptions of Anatolia», The Institute for Advanced Study, Princeton (1985) no. 250 = A. Rehm, Didyma II. Die Inschriften (Berlin 1958 = IDidyma), no. 179.
H.W. Pleket, Epigraphica II (Leiden 1969), no. 45.

Voir :

L. Robert, Hellenica XI-XII (Paris 1960), 441 sqq.
ἡλικία, v. M.P. Nilsson, Die hellenistische Schule (München 1955), 41.
Sur les différents âges des παῖδες dans les jeux, v. L. Robert, Opera minora selecta (Amsterdam 1969) 623-627.


          [vacat ἀγαθ]ῆ̣ι τ̣[ύχηι.]
      Αὐρ(ήλιον) Φιλάδελφον Φοίβου
      τὸν χειρονόμον, στεφανω-
   4 θέντα τὸν τῶν Διδυμείων ἀγῶ-
      να ἀπὸ τετραετοῦς ἡλικίας πυ-
      γμὴν κατὰ τὸ ἑξῆς πρώτην, δευ-
      τέραν, τρίτην ἡλικίαν ἑξάκις, <νε>ι-
   8 κήσαντα δὲ καὶ Πάνεια τὰ ἐν τῆι
      πατρίδι πυγμὴν ἡ βουλὴ καὶ ὁ
      δῆμος ∶ ἀναστησάντων αὐτοῦ
      τὸν ἀνδριάντα τῶν διὰ γένους
 12 προφητῶν Οὐλπιανῶν Ἡγη-
      σάνδρου καὶ Ἀνδρέου καὶ Αἰλι-
      ανοῦ Ποπλᾶ.
     <couronne> <bandeau> <palme>
À la Bonne Fortune.
À Aurelius Philadelphus fils de Phœbus,
boxeur, couronné
lors des jeux Didymiens
dès l'âge de quatre ans
pour la boxe et par la suite, dans la première, deuxième, troisième classe d'âge 6 fois,
vainqueur également lors des jeux de Pan
dans sa patrie pour la boxe,
le Conseil et le peuple :
que sa statue soit dressée
par les prêtres héréditaires de la gens
Ulpiana, Hegesander,
Andreas et Aelianus
Poplas.

l.3 - χειρονόμος : LSJ traduit par shadow-boxer, il s'agirait donc de combats de boxe fictifs, d'espèces de pantomimes (σκιαμαχία). V. J. & L. Robert, Bull. Epigr. 74, 1961, 586.
l.8 - sa patrie est Césarée Panias aux sources du Jourdain (L. Robert, ibid.).
l.12 - προφηταί : il s'agit des prêtres de l'oracle d'Apollon.

| retour |